Latest Entries »

Alors on m’a demandé un suivi sur le concept, voici la deuxième partie.
Pour ce qui est des recettes, j’ai fait un billet séparé pour lister les recettes que j’aimerais refaire et celles que je ne referai pas.

Pour ce qui est des quantités, il faut tenir compte du fait que nous sommes 3 bouches à nourrir dans cette expérience (3 adultes, dont 2 hommes). Toutes les recettes donnent un minimum de 4 portions, parfois 5 ou 6. C’est assez pour se faire des lunchs pour le lendemain.
Aussi, nous avons épuisé notre stock il y a seulement 2 semaines, donc nous avons eu de la bouffe pour 2 mois et demi. Il est certain que nous n’avons pas mangé ces repas tous les jours, mais ça nous a sauvé bien du trouble.

Commentaires généraux

  • Pour simplifier la préparation, prendre des pièces de viande désossées. Ça sera surtout plus simple pour les lunchs.
  • Il vous reste du jus de cuisson dans le fond de la mijoteuse? Faites votre riz pour le lendemain grâce avec ce liquide, en y rajoutant de l’eau.
  • Non, ça ne goûte pas le congélo, contrairement à ce qu’on pourrait penser.
  • Faire attention à ne pas trop remplir les sacs, sinon ils risquent d’ouvrir au congélateur, surtout s’il y a beaucoup de liquide.
  • Tenter d’incorporer les accompagnements avec le reste des ingrédients (riz/pâtes/légumes…) :
    • C’est possible pour les légumes (s’il n’y en a pas déjà dans la recette).
    • J’ignore si c’est possible pour le riz et les pâtes, mais il faudrait probablement rajouter de l’eau. Les sacs ne pourraient probablement pas contenir cette eau, mais ça pourrait être ajouté directement dans la mijoteuse, en écrivant la quantité d’eau à ajouter sur le sac, évidemment… À faire éventuellement!

Nouvelles recettes (Cliquez ici pour les ingrédients)

Maintenant, nous essayons de nouvelles recettes, on s’en reparle dans 2 mois:

  • Boeuf champignons
  • Boeuf curry
  • Boeuf goulash
  • Boeuf des îles
  • Boeuf poivrons
  • Ragoût de boeuf
  • Poulet BBQ
  • Poulet chasseur
  • Poulet citron
  • Poulet créole
  • Poulet tajine
  • Ragoût de poulet 1
  • Ragoût de poulet 2
  • Porc chili
  • Porc facile
  • Porc de la Havane
  • Porc à l’oignon
  • Porc sucré-salé
  • Porc teriyaki
  • Porc tomates-érable
  • Ragoût de porc

Alors on m’a demandé un suivi sur mon expérience, voici la première partie.

Pour ce qui est des recettes, j’avais fait un billet « teaser » avec quelques commentaires généraux sur des recettes que j’aimerais refaire et celles que je ne referai pas. Comme je n’avais pas fini de déguster chacune des recettes, il en manquait. Voici donc la suite :

À refaire comme tel

  • Poulet BBQ à la compote de pommes
  • Poulet au pesto
  • Cuisses de poulet dijon-érable
  • Ragoût de porc au chili vert
  • Tacos au poulet
  • Poulet chasseur
  • Poulet des îles
  • Ragoût de boeuf chunky
  • Fajitas au poulet
  • Pilons de poulet balsamique
  • Poulet à l’orange
  • Poulet ail et miel
  • Cubes de boeuf et sauce brune

À refaire avec quelques modifications

  • Poulet Buffalo: Réduire la quantité de sauce piquante, c’est ben trop spicy!!
  • Poulet lime-coriandre: Besoin de beaucoup plus de coriandre, et peut-être plus de lime aussi…
  • Boeuf mongole : Vraiment excellent, c’est tout à fait mongole!! Mais je réduirais peut-être un peu le sel la prochaine fois.

À ne pas refaire

  • Tacos au poulet ranch: Pas vraiment différent de la recette de tacos au poulet de base… Pas mauvais, mais je vais conserver seulement l’autre recette (coûte moins cher à faire).
  • Poulet Teriyaki: J’aime l’ananas d’habitude, mais les ananas étaient beaucoup trop présents/acides, pas sûr que je vais la refaire.

J’ai trouvé les recettes en question à cette adresse.

Chers No Land’s Readers,

Êtes-vous tannés de cuisiner des repas chaque jour?
Ou peut-être vous faites-vous une « corvée » chaque fin de semaine pour éviter de cuisiner chaque jour, mais ça vous répugne?
J’ai peut-être la solution pour vous!

Je suis tombé sur ce concept par l’intermédiaire de Facebook. J’ai 2-3 amis américains qui partagent des articles de blogs proposant des trucs/idées de jardinage, décoration ou cuisine. J’avais mis les liens dans ma liste de pages à lire en novembre ou décembre, et je m’y suis intéressé après les Fêtes, en fin de compte!

En anglais, on appelle ça les « Slow cooker freezer meals » ou « Crock-pot freezer meals », soit des « mets à mijoter congelés » en français.
Je n’ai pas trouvé l’équivalent de ce concept sur des blogs francophones, donc à moins que je cherche mal (c’est possible), je présume qu’il est méconnu au Québec et ailleurs dans la Francophonie…

En gros, il est ici question de préparer une vingtaine de recettes, 2 fois chacune, pour un total d’une quarantaine de repas (160 portions minimum). Ça vous prend une journée libre pour faire tout ça, aux 2 mois environ.
Surpris? On ne fait aucune cuisson, seulement de l’assemblage; il suffit d’assembler les ingrédients de chaque recette dans des sacs pour congélateur (Ziploc ou autre) et de congeler le tout.

Tout ce que ça vous prend pour la suite, c’est une mijoteuse.
Lorsque vous avez terminé de souper, sortez un sac du congélateur et mettez-le au réfrigérateur pour que son contenu dégèle un peu pendant la nuit.
Le matin avant de partir travailler, videz entièrement le contenu du sac dans la mijoteuse et faites cuire à LOW pendant 6 à 8 heures. Si vous arrivez de travailler tôt, vous pouvez aussi faire cuire le contenu à HIGH en 3 heures environ.

Voici la démarche que je veux entreprendre pour explorer ce concept :

  • Essai des recettes proposées sur ce site;
  • Essai de nouvelles recettes, question de faire changement;
  • Conserver les meilleures recettes et :
    • les traduire;
    • rédiger une liste d’épicerie;
    • rédiger une procédure d’assemblage simple à suivre;
    • mettre ces informations sur la blogosphère.

Teaser

J’avais commencé à rédiger un long article pour présenter le concept. Cet article est encore dans mes brouillons, mais comme je suis très occupé au travail et que ça traîne, je me suis dit que je vous enverrais quand même un petit teaser, alors voici:

À refaire

  • Poulet BBQ à la compote de pommes
  • Poulet au pesto
  • Cuisses de poulet dijon-érable
  • Ragoût de porc au chili vert
  • Tacos au poulet
  • Poulet chasseur

À modifier

  • Poulet Buffalo: Réduire la quantité de sauce piquante, c’est ben trop spicy!!
  • Poulet lime-coriandre: Besoin de beaucoup plus de coriandre, et peut-être plus de lime aussi…

À ne pas refaire

  • Tacos au poulet ranch: Pas vraiment différent de la recette de tacos au poulet de base… Pas mauvais, mais je vais conserver seulement l’autre recette (coûte moins cher à faire).
  • Poulet Teriyaki: J’aime l’ananas d’habitude, mais les ananas étaient beaucoup trop présents/acides, pas sûr que je vais la refaire.

Overall

  • prendre des pièces de viande désossées
  • tenter d’incorporer les accompagnements avec le reste (riz/pâtes/légumes…)

J’ai envie de reprendre la rédaction de ce blog, que j’ai délaissé malgré moi il y a 5 ans (DÉJÀ!!). On m’a récemment redonné le goût d’écrire, de partager des idées.
Je ne promets pas d’être assidu en rédigeant un billet chaque jour car je risque d’en décevoir plus d’un, je me connais. Mais j’en fais ma résolution 2014 d’écrire au moins un article par mois. Si j’en écris davantage, tant mieux. Si je me fie à ma courbe habituelle de « relevage de défis », les premiers mois seront super chargés et les autres, moins. Mais qui sait, cette fois-ci sera peut-être la bonne?

Comme je le mentionnais, on m’a récemment redonné le goût d’écrire, et c’est issu d’une histoire de popote… Je consacrerai donc mes premiers billets sur ce sujet, et ça me mènera sûrement ailleurs par la suite.

À bientôt!!

P.S.: Pourquoi ce billet s’intitule « Prise 30-12 », me dites-vous? C’est un chiffre qu’on s’était inventés au secondaire, car le numéro de téléphone de l’institution finissait par 3012. On se trouvait bien drôles…
Et vous, quel est votre souvenir de jeunesse?

English follows French

Vous verrez parfois apparaître des messages datés d’avant l’arrivée de ce blog, avec la catégorie « Archives ». Il s’agit d’articles que j’ai transféré de mon ancien blog, que j’ai décidé de garder.

———-

Once in a while, you might see posts with dates from before the arrival of this blog, with the category « Archives » associated with it. These are posts that I transferred from my previous blog, that I decided to keep.

Suggestion

Je vous invite à suivre ce lien.

J’ai pris ça ici.

Voici ce que pourrait être mon futur album:

Mon Album

Mon Album

Si ça vous chante de faire le vôtre, suivez les indications suivantes:

1 – Go to « wikipedia. » Hit “random”or click http://en.wikipedia.org/wiki/Special:Random The first random wikipedia article you get is the name of your band.

2 – Go to « Random quotations »or click http://www.quotationspage.com/random.php3 The last four or five words of the very last quote of the page is the title of your first album. (make sure you hit the new random quotations button at the bottom)

3 – Go to flickr and click on “explore the last seven days”or click http://www.flickr.com/explore/interesting/7days Third picture, no matter what it is, will be your album cover.

4 – Use photoshop or similar to put it all together (http://www.picnik.com/) works well, online.

5 – Post it with this text in the « caption » and TAG the friends you want to join in.

En voilà plusieurs en rafales… Enjoy!!

The Chairman: Thank you. I’d like to add one tiny question on the matter of the so-called brain drain. We hear a lot about it with regard to the losses to the United States. But my question would be, is that offset somewhat by immigrants, new Canadians, who have come here perhaps not from the States but from somewhere else around the world? I listen to your accent, Jim, and something tells me that you didn’t grow up on Pembina highway near the Fort Garry campus.

Dr. Jim Elliot: I’m a fourth-generation Canadian. I was born and raised in Canada, absolutely.

The Chairman: Did you grow up in Manitoba?

Dr. Jim Elliot: No, I grew up in Toronto.

The Chairman: Well, that’s a foreign country, isn’t it?

——

The Vice-Chair (Mr. Nick Discepola): Thank you, Mr. Walters.

I guess the fact of the matter still remains that if I own a horse or an ox and I still want to get them shoed, where would I go to today? Horses and oxen are still around, let’s face it.

Mr. Sam Walters: I’m not sure where you’d go in St. John’s, but if you went to my hometown of Lunenburg, Walter’s blacksmith shop is still open.

Mr. John Thompson: Bring it to your insurance broker’s office.

——–

M. Claude Bachand:

Merci, monsieur le président.

D’abord, j’aimerais souhaiter la bienvenue à toute l’équipe et dire au général Leslie que j’ai été très impressionné par la qualité de son français. Sa présentation était à 90 p. 100 en français. Je sais aussi qu’il est un grand tacticien. Alors, il a peut-être essayé de me désamorcer en faisant cette présentation. Je sais aussi qu’il est capable de résister à ce que j’appelle les IPED c’est-à-dire improvised political explosive devices.
———–

M. Michel Guimond (Beauport—Montmorency—Côte-de-Beaupré—Île-d’Orléans, BQ): Monsieur Ruffel, à mon tour, je voudrais m’associer aux commentaires que le président de notre comité a faits au début.

Le président: Excusez-moi. Le micro…

Une voix: Vous allez être obligé de parler…

M. Michel Guimond: Je vais être obligé de parler? C’est comme parler pour ne rien dire. Je ne suis pas habitué à cela.

Des voix: Ah, ah!

M. Michel Guimond: Est-ce que mon temps est compté? Is the clock running?

Une voix: Absolutely.

M. Michel Guimond: On a encore la démonstration d’une tentative des libéraux de nous bâillonner, nous, les pauvres maltraités de l’opposition. Nous sommes bâillonnés. On est obligés de parler pour ne rien dire. On est obligés de tuer le temps.

Des voix: Ah, ah!

M. Michel Guimond: Tout le monde connaît mon humilité habituelle.

Voices: Oh, oh!

The Chair: Mr. Ruffel, I wonder if you could indulge us just by moving to where Murray Calder is sitting, so that you can answer Monsieur Guimond.

M. Michel Guimond: Tout le monde connaît mon bon caractère. J’étais disposé à ne pas me fâcher ce matin.

The Chair: In the meantime we’ll have maintenance look at the end of the table.

A voice: [Inaudible—Editor]…four and a half hours straight.

The Chair: No, around here we quickly learn it’s usually—

Mr. Michel Guimond: On Bill C-20 I made a filibuster of five hours and 45 minutes. If everybody agrees, I can start right now.

The Chair: You know what? You go right ahead and do what you like. It’s Thursday.

Voices: Oh, oh!

The Chair: You have one minute left, Michel.

Voices: Oh, oh!

The Chair: I’m teasing.

————-

Mr. Lynn Myers (Waterloo—Wellington, Lib.): […]

I did have a quick question, Mr. Graham, and I’m interested in your response. There has been some talk about maybe imposing sanctions on the media. I’m not sure how we could do that. In fact, maybe we wouldn’t want to. For that matter, maybe we shouldn’t. Anyway, is that something this committee could explore, or is it so far out in left field it’s not even worth pursuing?

Mr. Bill Graham: Well, since the media are here, I would suggest that we go in camera to discuss that issue.

———–

M. Jean-Claude Grégoire: L’étendue peut être différente selon le type ou la fonction de l’aire marine particulière. Si on parle en termes d’écosystème, le golfe est en soi un écosystème. Toute partie à l’intérieur du golfe n’est pas complète. Le golfe lui-même, en tant qu’écosystème, reçoit chaque année des espèces transfrontalières qui viennent du sud, le long de la côte américaine. Je pense à certaines espèces comme le maquereau, le thon ou l’aiguillat commun. Ce n’est même pas un écosystème fermé. C’est un écosystème ouvert, qui reçoit des contributions de l’extérieur en termes de faune. C’est très vaste. Doit-on décréter que le golfe est une aire marine de conservation? Il y a environ 6 400 pêcheurs dans le golfe, et il y a énormément de collectivités qui ne vivent que des activités de la pêche. Si vous décidiez demain matin que le golfe doit devenir une aire marine de conservation, vous déclencheriez une guerre, la guerre du golfe, peut-être pas la même que l’autre…

————-

Mr. Bryon Wilfert (Oak Ridges, Lib.): I’m sorry, Madam Chairman, that I missed the first presentation, but I had another committee to attend.

One of the difficulties, which I’m now experiencing almost first-hand, is a mindset issue with regard to the value of older workers—value in two ways. Of course for years we have put tremendous value and emphasis on young people, on youth. Obviously the shift is now moving towards the aging population; you talk about six million, going to eight million by 2008. But with respect to employers’ attitudes, clearly there’s a problem when they look at older workers.

In my own family, my wife, after 25 years of teaching, is no longer employed, not necessarily due to choice. She is now expensive—

————-

M. Denis St-Onge: C’est vrai. Maintenant, pour le Canada, c’est un potentiel qui ne correspond pas à un besoin urgent car il y a beaucoup de gaz naturel en réserve dans l’Arctique. Il y a des dizaines de puits qui sont fermés alors qu’ils pourraient en fournir de grandes quantités. C’est simplement une question de transport. Le gaz naturel, dans les décennies à venir, sera certainement pour le Canada une ressource moins chère que les hydrates de gaz. Pour les Japonais, cependant, c’est une autre histoire.

M. Pierre de Savoye: On va terminer en parlant de diamants. M. St. Denis en parlé au départ; moi, c’est en terminant que j’en parle. Est-ce qu’on peut trouver ailleurs des diamants?

M. Denis St-Onge: Il y en a au Québec.

——–

Comm. adj. John L’Abbé: Ce serait une bonne idée, mais l’utilisation de cette information est bien différente. On doit se rappeler que l’information recueillie dans le cadre du projet sur les armes à feu ne doit pas être divulguée à tout le monde. Il en sera de même pour les règlements qui régissent le CIPC. On aura accès à l’information, mais il faudra en faire une utilisation uniforme—«a consistent use» comme on dit en anglais—pour mener des enquêtes et s’assurer que les armes ne tombent pas entre les mains de personnes qui ne devraient pas en avoir.

Comme policiers et comme citoyens, ne trouvons-nous pas qu’il y a assez de meurtres et assez de pertes de vies au Canada à l’heure actuelle? En voyageant dans le monde, on constate qu’il y a des armes partout, sauf au Canada. Il me semble qu’on a le devoir d’essayer de se protéger avec un système raisonnable. C’est cela qu’on essaie de faire. Je suis encore en train de prêcher et je devrais m’en excuser. Je ne veux pas prêcher; je veux simplement faire valoir mon point de vue.

M. Michel Bellehumeur: Sauf le dimanche.

Comm. adj. John L’Abbé: Sauf le dimanche. C’est cela, monsieur l’abbé, monsieur le curé.

——

The Chair: […]

I guess my question is this—and this may be directed more to Mr. McCool: For the length of time it takes to develop new and innovative drugs, is the patent protection not long enough to develop those really innovative drugs? For example, I don’t think there’s a person in this room…. I hear about the breast cancer gene. I have four or five people in my family who have died of breast cancer in the last five years. To make it more relevant to the majority of people in this room, let’s talk about prostate cancer.

——-

Mr. William Corbett: Thank you, Audrey.

We’re basically recommending that the committee approve the proposed e-notice website and that we be authorized to roll it out and put it in place by April 1, 2005. Our third recommendation is that the SecurID be used as the access tool.

Those are the decisions we are asking the committee to agree to.

+-The Chair: If this ends the PowerPoint part, we can press on to all the questions.

Mr. Hill.

+-Mr. Jay Hill: I just have an observation. Is there any strategic implication in rolling this out on April Fool’s Day?

Some hon. members: Oh, oh!

+-Ms. Audrey O’Brien: It shows our traditional clerkly fearlessness.

English follows French

Connaissez-vous bien vos députés? Vous savez certainement de quoi ils ont l’air (ou pas), leur formation (ou pas… et je ne dis pas qu’ils n’ont pas de formation!), etc. MAIS connaissez-vous leur sens de l’humour? Pour le bénéfice de tous, voici quelques trucs cocasses qu’ont dit nos députés. Tout cela est tiré du Hansard ou des délibérations des comités (disponibles sur le site du Parlement Canadien, au www.parl.gc.ca).

Do you really know your MPs? You probably know what they look like (or not), what they did before (or not… and I’m not saying they haven’t done a thing!), etc. BUT do you know their sense of humor? For everyone’s pleasure, here are a few funny things our MPs have said. Everything is in the Hansard or on the committees’ evidence (all available on the Parliament of Canada’s website, at www.parl.gc.ca)

Ici, on fait allusion à la possible coalition PLC-NPD appuyée par le Bloc, juste avant la prorogation du Parlement en décembre 2008. Pour le contexte, c’est au sujet des membres qui formeront un sous-comité créé par le comité de la procédure :

Here, we’re making reference to the possible coalition LPC-NDP, supported by the Bloc, right before the Parliament’s prorogation in December 2008. For context, it’s regarding the members who will be part of a subcommittee created by the procedure committee:

M. Michel Guimond:

Je suis prêt à vous donner le nom: c’est Mme DeBellefeuille qui siégera pour le Bloc québécois.

M. Michel Guimond:

On aura deux « blocs »: un député du Bloc québécois et Mme Kelly Block! On va avoir la majorité.

The Chair:
Then our “Block” will be there too.
Mr. Michel Guimond:
We have a new kid on the block.
M. Plamondon fait des blagues à propos de l’avenir du premier ministre. Première journée de la 2e session de la 40e législature :
Mr. Plamondon is making jokes about the Prime Minister’s future. First day of the 2nd session of the 40th Parliament:
M. Louis Plamondon (Bas-Richelieu—Nicolet—Bécancour, BQ):
Monsieur le Président, en ce début d’année, je voudrais d’abord offrir mes meilleurs voeux à la population de mon comté, de même qu’à tous les parlementaires présents ici, en particulier à mes collègues du Bloc québécois. Il m’est arrivé également de souhaiter une bonne année au premier ministre, mais il m’a répondu que j’étais bien généreux et que la plupart des gens lui souhaitaient seulement un mois.
Certains font semblant d’être autoritaires. Élection du président suppléant lors de la première séance du comité sur les affaires étrangères en 1998 :
Some try to look authoritative. Acting chariman’s election, 1st meeting of the committe on foreign affairs in 1998:

The Clerk: […]

It’s been moved by Mr. Penson that Bob Mills take the chair of this committee as acting chair.

Ms. Marlene Catterall (Ottawa West—Nepean, Lib.): […]

The Clerk: Is it the pleasure of the committee to adopt the motion?

(Motion agreed to)

The Clerk: I declare Bob Mills duly elected acting chair of the committee and invite him to take the chair.

The Acting Chairman (Mr. Bob Mills (Red Deer, Ref.)): Okay now, this is the way it’s going to be, you guys, so lock the doors.


Nuance importante. Comité sur les anciens combattants, 39e législature, 32e séance :

Important distinction. Committee on veterans affairs, 39th Parliament, 32nd meeting:

The Chair: I’d just like to add that I know the Prime Minister has made comments that he sees larger and larger people coming out for veterans day ceremonies across the country from year to year, so it’s good to see.

[…]
Mr. David Sweet (Ancaster—Dundas—Flamborough—Westdale, CPC):

Our chairman meant larger numbers of people, not larger people, are coming out to the events.

Voices: Oh, oh!

Mr. David Sweet: There might be a number of larger people in the larger numbers!

Une fille s’essaie!

It’s worth trying!

The Chair: The second motion deals with the travel budget to Chile and the report that was tabled in the House last week. This motion is that

    the chair seek funds of $114,384.96 for the travel of the Standing Committee on Fisheries and Oceans to Chile during the month of November 2000 to continue their comprehensive study on aquaculture.

An hon. member: So moved.

The Chair: Seconded by Sarkis.

Is there any discussion? The budget is attached.

Marlene.

Ms. Marlene Jennings (Notre-Dame-de-Grâce—Lachine, Lib.): Just to say “on the condition that Marlene Jennings goes”

Suivre

Recevez les nouvelles publications par mail.